LA PETITE ENFANCE, L’ENSEIGNEMENT ET LA JEUNESSE


9 enfants


L’avenir de notre ville passera inévitablement par les nouvelles générations. Celles-ci et ceux qui les encadrent depuis la plus petite enfance jusqu’à l’âge pré-adulte doivent se sentir soutenus et accompagnés grâce à un encadrement, des initiatives, des programmes ainsi que des infrastructures spécifiques.

 

La petite enfance

 

Le MR souhaite répondre aux besoins des enfants et des parents en proposant une offre de services liés à la petite enfance qui soit suffisante, diversifiée, abordable et de qualité.

 

Le MR propose de :

 

- Augmenter la capacité d’accueil en recherchant des partenariats public/privé, en favorisant notamment la création de crèches d’entreprises, en mettant à disposition des co-accueillantes des bâtiments publics ou des locaux inoccupés et en soutenant les projets de la SONEFA.

- Soutenir le développement de service de garde-enfants malades.

 

- Créer une halte-garderie en centre ville.

 

- Moderniser et sécuriser les infrastructures de jeux dans les quartiers.

 

 

L’enseignement

 

Le défi de l’enseignement est capital !  La maîtrise des fondamentaux est essentielle.

Les objectifs du MR en la matière visent à assurer un fonctionnement optimal de  l’enseignement communal, à offrir de bonnes conditions de travail aux enseignants et à garantir un accueil, un apprentissage et un suivi de qualité  à l’enfant.

 

Dans cette perspective, le MR propose de :

 

- Continuer à entretenir les établissements scolaires, veiller à sécuriser leurs abords et prévoir des extensions si nécessaire.

 

- Veiller au bien-être des enseignants et à leurs conditions de travail tout en défendant leur liberté académique.

 

- Sensibiliser et impliquer davantage les parents et leurs associations reconnues parla FAPEOdans la vie de nos écoles ; en faire de véritables partenaires dans la lutte contre l’échec, l’absentéisme, la violence physique et psychologique.

 

- Intégrer, à chaque fois que c’est possible, les enfants à besoins spécifiques dans l’enseignement ordinaire.

 

- Aider les enseignants à se former davantage sur les troubles de l’apprentissage  (TDA/H, dyslexie, dyscalculie, troubles autistiques…) et renforcer leur dépistage par des personnes spécialisées aux moments clés de la scolarité.

 

- Développer l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge, grâce notamment à l’organisation d’enseignement en immersion, de cours et stages de langue et de jumelages avec des communes de langue étrangère.

 

- Promouvoir les écoles de devoirs et rattrapage, qui doivent travailler de concert avec les écoles dans le renforcement des apprentissages.

 

- Soutenir l’utilisation des nouvelles technologies dans les classes pour certains apprentissages.

 

- Développer l’accueil extrascolaire des jeunes en collaboration avec des acteurs de terrain comme des associations culturelles et sportives et en favoriser l’accès.

 

 

Les jeunes

 

Une jeunesse sereine et épanouie est une garantie pour l’avenir de tous les Namurois.

A cet effet, les mesures présentées sont donc de divers ordres : administratives, d’appui aux associations (mouvements de jeunesse, clubs, etc.), d’encadrement de qualité et d’offre d’infrastructures adaptées.

 

Le MR propose de :

-  Poursuivre  la rénovation, l’aménagement et la sécurisation des infrastructures utilisées par les organisations de  jeunesse.

 

- Pérenniser l’offre de stage pour les  jeunes pendant les vacances scolaires.

 

- Favoriser les partenariats entre les bâtiments publics et les organisations de jeunesse afin de mettre à leur disposition des locaux en période de vacances scolaires ou pendant les week-ends.

 

- Collaborer avec les FUNDP à la création d’une Maison d’Accueil des étudiants étrangers.

 

- Améliorer la gouvernance des maisons de jeunes.

 

- Organiser des manifestations ponctuelles de grande envergure dédiées à l’ouverture culturelle ou au devoir de mémoire.

Retour