LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE


3 commerces


Le commerce

 

 Le MR entend continuer à valoriser l’attractivité de Namur en tant que ville commerçante et à augmenter l’activité commerciale notamment en concrétisant le projet de galerie commercante.

 

Pour répondre à cet objectif, le MR propose de:

 

- Continuer à soutenir et défendre les noyaux commerciaux existants et poursuivre leur développement.

 

- Poursuivre  la collaboration avec les associations de commerçants etla Gestiondu centre-ville (GAU) ainsi que l’appui aux commerçants par des opérations de marketing ciblées en vue d’attirer les clients potentiels (ex: routes du commerce, journée du client,…).

 

- Utiliser la régie foncière comme outil de développement d’une politique commerciale d’achat et de rénovation de bâtiments permettant de redynamiser le commerce dans certains quartiers et y prévoir du logement aux étages.

 

- Augmenter l’offre de parkings et prévoir, dans les zones à horodateurs, une gratuité du parking de 20 minutes à la place de 10 minutes.

 

 

 Le développement économique

 

 Le développement économique et la création d’emplois demeurent une des priorités du Mouvement Réformateur.

 

Le tissu économique namurois est majoritairement composé de PME et d’indépendants auxquels le MR entend continuer à apporter son soutien. Il est essentiel de faciliter l’installation de nouvelles entreprises sur le sol namurois et d’encourager leurs activités et leur volonté d’investir.

 

Ville universitaire et de connaissances, Namur doit valoriser ses atouts pour renforcer son attractivité et étoffer davantage encore son tissu économique.

 

Dans cet objectif, le MR propose de :

 

- Mettre en œuvre dans les meilleurs délais la nouvelle zone d’activité économique de Bouge.

 

- Anticiper les besoins d’entreprises et préparer l’implantation de nouvelles zones d’activités économiques en concertation avec le BEP.

 

- Développer Namur en tant que Ville numérique en collaboration avec les Facultés, les Hautes Ecoles, l’Infopôle et le BEP.

 

- Soutenir le développement du futur nouvel espace de co-working et encourager toutes nouvelles initiatives dans le domaine comme suggéré dans l’étude de la SOFRED.

 

- Mettre en place une Maison de l’Artisanat afin de fédérer et de valoriser les talents des artisans namurois.

 

- Développer des halles commerciales destinées à la vente alimentaire afin de soutenir les producteurs locaux et valoriser notre terroir.

Retour